POGGIOREAL / Village URBEX / Sicile Juin 2019

J’ai découvert ce site en faisant des recherches sur des Spots Urbex à explorer pour des petites vacances prévues en Sicile au mois de juin de cette année. Bien sûr, l’idée de découvrir, d’explorer et surtout de pouvoir photographier un village entier devenu Spot Urbex m’avait plus qu’excité vous vous en doutez !

La route a été assez compliquée, mais au bout de deux heures à découvrir la campagne de coin, nous voici arrivés au village tant attendu. Sur place, quelle ne fut notre surprise de trouver un très gros camion de pompiers, ainsi que certains engins de démolition ? Allais-je après tous ces efforts avoir la possibilité d’entrer sur le site pour réaliser mes clichés ? Après une petite négociation avec un des pompiers présents sur place, j’obtenais le « feu vert » de ce dernier pour commencer mon explo ! Autant vous dire que j’étais comme un gosse devant la devanture d’une gigantesque boutique de jouets. Mais comme il est coutume de dire place aux clichés qui parleront mieux et vous feront découvrir ce village fantôme depuis 1968, année où il a été entièrement dévasté par un séisme !

Un monde d’urbex – Opus N° 3

Un petit bout de temps que je n’avais pas concocté une nouvelle galerie sur mon site. Aujourd’hui j’essaye de rattraper mon grand retard en publiant une compilation des derniers Spots d’Urbex que j’ai visité à la fois dans ma région, Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que dans mon Sud natal ! Mes pas et mes recherches m’ont mené cette fois sur d’anciens châteaux, ou grandes propriétés bourgeoises ou malgré les années passées et divers aléas (vols, pillages et saccages imbéciles) on peut encore mesurer la splendeur de ces édifices abandonnés. Et puis il y a, toujours et encore ces anciens ateliers et usines plus ou moins modestes ou il est parfois possible de deviner le fourmillement des ouvriers, occupés soit à façonner une pièce de métal ou à usiner une pièce mécanique. N’oublions pas les modestes maisons de campagne qui elles aussi ont abrité rires et sourires de leurs habitants tout comme peines et larmes. Ainsi va la vie, ainsi va le temps avec cette pratique de l’Urbex qui semble me coller aux semelles et aux rétines de mes boîtiers……. Quelques clichés et je disparais sans avoir laissé la moindre trace, le moindre graffiti et commis le moindre vol. Mon seul délit (s’il peut en être un) étant de pousser des portes, franchir des fenêtres et capturer des ambiances, des ombres et des lumières de tous ces endroits devenus aujourd’hui de simples fantômes silencieux et paisibles, attendant soit d’être restaurés par de nouveaux propriétaires, soit entièrement rasés…… L’URBEX est et demeure une pratique illégale. Cette galerie qui lui est consacrée n’est pas créée pour vous encourager à pratiquer cette activité d’exploration. Si vous aussi êtes poussés par l’exploration urbaine nous vous rappelons que, les vols, dégradations, pillages et recèles sont punissables par la loi !

Un monde d’Urbex – 2ème opus

Nouvelles traces de mes explorations sur la planète du petit monde de l’Urbex. Que cela soit des friches industrielles, des manoirs délaissés ou bien des maisons particulières, l’émotion est toujours la même depuis des années.
Fouiller, explorer, espérer trouver le témoignage incroyable d’une vie passée et révolue.
C’est toujours cette même recherche, de la belle image, de l’endroit ou l’ombre et la lumière seront magiques…
Mes pas continuent toujours à explorer encore et encore.
Souvent seul, parfois avec un autre passionné d’explorations urbaines tout comme moi !
Pour l’heure, il ne me reste plus qu’a vous souhaiter de belles et incroyables explorations, si vous aussi faites partie de la communauté.
Pour les autres, bienvenue à vous dans une partie de mon univers photographique !