Modèles : Comment bien préparer son futur shooting photographique

Vous êtes de plus en plus à être attirées par la photographie et de plus en plus à postuler en tant que « Modèle ». Comme on voit « fleurir » de plus en plus de groupes sur les réseaux sociaux ( Principalement Facebook ) dédiés à la mise en relations entre modèles et photographes.

Ça y est vous avez franchit le pas : Création de page, quelques cliches de vous, vous vous sentez prête à partir à la recherche du, ou plutôt de « Bons photographes », disposés à effectuer des collaborations avec vous afin d’enrichir votre « Book » de photographies qui sauront vous mettre en valeur.

Démarche, plutôt flatteuse et surtout courageuse car, reconnaissons le, se sentir disposée à poser devant les objectifs et les regards d’inconnus, puis de voir des images vous représentant être publiées sur des plateformes de réseaux sociaux, voire exposées au cours de salons ou de rencontres photographiques (donc de ce fait au yeux du grand public) n’est pas à la portée de tout le monde.

Avant le « grand saut » du premier shooting et des premières collaborations avec des photographes, voici quelques principes et conseils que, photographe habitué à travailler avec des modèles depuis des années, je vais me permettre de vous livrer.

Bien se sentir dans sa peau

Principe numéro 1, évitez de bringuer une bonne partie de la nuit la veille d’un shooting. Je ne vous dit pas de mener une vie de nonne, mais si vous dormez peu, avez abusé de boissons et d’une heure plus que tardive, il est évident que le shooting du lendemain risque de vous semblez plus que « brumeux »

Non seulement vous risquez d’avoir la tête dans le coton, mais en plus vous allez certainement paraître un peu « chiffonnée » et pas au frais ni la plus jolie de votre existence.

De plus le fait d’arriver pas vraiment fraîche est un peu un manque de respect vis à vis du photographe avec qui vous avez décidé de « monter une collaboration »et qui vous a fait confiance dès le début.

Soyez donc en forme, bien reposée et assurez-vous que vous avez pris le temps de prendre un petit déjeuner (ce qui va vous empêcher d’être victime de la bonne crise de fringale ou d’hypoglycémie si votre séance est fixée le matin !)

Préparez bien votre sac :

Vous vous êtes mise d’accord avec votre photographe pour le ou les thèmes du shooting du jour. Si vous devez apporter vos tenues et accessoires, prenez toujours en peu plus. En effet mieux vaut avoir « trop » de choix que « pas assez » et se retrouver à regretter amèrement la ou les tenues que vous avez laissé bien au chaud dans votre penderie.

Si vous partez pour une collaboration de « nu » ou de lingerie, attention à être bien épilée, de proposer à la personne qui va vous photographier un panel assez large de dessous, et détail qui tue surtout en période estivale, pas de coups de soleil de la veille ou de marque de maillot (Photoshop n’efface pas toujours tout !)

Question maquillage et coiffure, là aussi n’en faites pas trop (sauf accord préalable vu avec le photographe)

Tous ne sont pas accompagnés de maquilleuses et coiffeuses qui prendront en charge votre « mise en beauté ».

N’oubliez donc pas de prendre avec vous de quoi vous rendre encore plus belle !

Après tous ces petits trucs concernant le coté physique, penchons-nous, à présent, sur la bonne préparation psychologique de votre future collaboration.

CARPE DIEM… Je suis bien dans ma tête !

Confiance… voila le maître mot ! Soyez et restez vous même. Le photographe qui va être en face de vous ne demande que cela, donc surtout ne SURJOUEZ pas votre personnage. Sachez rester vous même, comme vous êtes dans votre vie quotidienne !

Relaxez vous. De toute façon vous n’êtes pas sur un casting de « Top modèle », vous êtes la pour passer un moment très agréable et réaliser de beaux clichés avec une personne qui maîtrise son matériel et sait ce qu’elle fait.

le secret, le fameux « Lâcher Prise ».

Oui je sais beaucoup plus facile à dire et à écrire qu’à faire… mais sachez que sont à bannir les fameuses questions du genre « Est ce que je vais être à la hauteur », « Vais je savoir vraiment tenir les poses », « Ne vais je pas le décevoir ? », « Suis je assez jolie, ou sexy pour lui ? »

Stop : toutes ces questions risquent vraiment de vous pourrir votre séance.

Ayez confiance.

Confiance en VOUS et confiance dans le photographe avec qui vous aller passer et partager de bons moments.

Si ce dernier vous a contacté, c’est qu’il a vu des images de vous et qu’il a apprécié votre physique et qu’il vous considère comme étant tout à fait à votre bonne place pour collaborer avec lui sur son projet photographique.

La personne qui va vous photographier, ne va pas vous juger. Elle est là pour réaliser un travail personnel autour de votre personne donc de vous sublimer, de la mettre en scène et / ou en valeur.

Au cours du shooting, restez bien à l’écoute de votre photographe concernant les poses ou attitudes qu’il souhaite que vous preniez.

N’hésitez pas non plus à participer activement au shooting. Ok vous êtes le modèle, mais cela ne veut pas dire que vous jouez le rôle de la « potiche » que l’on manipule.

Un grand nombre de photographes apprécient que les modèles leur suggèrent des poses, des attitudes et des expressions

Pendant le shooting, n’hésitez pas à demander à votre collaborateur de photographe de vous montrer les clichés qu’il vient de réaliser (en général il prendra les devants et vous les montrera de son propre chef !)

Si ce dernier se montre réticent et qu’il traîne un peu des pieds, prétextant qu’il « n’aime pas montrer des clichés bruts » insistez gentiment en lui disant que « faire le point en visualisant les images avec lui vont vous renseigner sur vos attitudes expressions et si le travail est satisfaisant pour vous »)

Une fois le shooting terminé, assurez vous de bien lui laisser votre contact mail, afin que ce dernier puisse vous faire parvenir les clichés de la séance (En général par We Transfert ce qui évitera les compressions FB)

N’attendez pas, ni ne réclamez pas vos photos pour le lendemain. Le post traitement, peu parfois être long, le photographe avoir d’autres projets à mener et d’autres activités à gérer.

Évitez de le Harceler, si au bout d’une semaine vous n’avez rien reçu.

En général, il vous aura au moins adressé ou publié un « preview » de votre shooting. Vous pouvez commencer à lui demander vos clichés au bout de 3 semaines et faire le point avec lui.

Ainsi se termine mes petits conseils et autres « trucs » pour réaliser de bons futurs shootings.

J’ai très certainement omis certains points ou détails ou cours de cet article.

N’hésitez surtout pas à mettre des commentaires ou à ajouter ce qui aurait pu vous semblé avoir été oublié.

Bonne lecture à toutes et tous et bonnes séances photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *