My Urbex World

Hello a tous et toutes.

 

Jeudi…… jour du rendez-vous photographique. J’ai envie de partager avec vous tous une de mes passions qui consiste en l’exploration d’anciens sites industriels ainsi que d’anciennes maisons abandonnées.

L’ « Urbex » est devenu, maintenant, pour moi une sorte de drogue, de besoin d’aller découvrir, visiter, photographier tous ces endroits délaissés par l’homme pour différentes raisons.

Faillites industrielles, délocalisations, peu m’importe la raison de ces endroits livrés aux intempéries et aux dégradations du temps qui passe.

Ce qui me sidère et m’émerveille c’est tout simplement la découvertes de ces gigantesques endroits, pour la plupart du temps, auparavant habités par l’homme et qui désormais ne sont plus rien, identiques à des voiliers fantômes venus se fracasser sur les rochers d’une côte hostile.

Ces endroits vivent encore. Non seulement ils sont porteurs de traces du passé (d’une communauté ou bien d’une famille), mais ils m’offrent d’incroyables opportunités pour exprimer une partie de ma création photographique.

J’aime jouer et bénéficier des ombres et des lumières qu’ils me procurent et que je ne pourrais jamais reproduire dans le cadre d’un studio.

J’aime à photographier tous ces éléments industriels désormais inutiles laissés à l’abandon, livrés uniquement à la pluie, au vent et au temps qui passe.

Les traces de rouille, gravats, portes qui claquent, outils et machines mortes et muettes sont semblables à nos cicatrices, rides et taches de vieillesse.

 

Très bientôt sur mon site je vais consacrer à l’Urbex la création d’une nouvelle galerie de clichés sous le titre « My Urbex World », ou un voyage aux travers mes différentes explorations et découvertes.

D’ici là je vous confie un de mes derniers clichés que j’ai réalisé sur Givors (cliquez sur l’image pour la voir en entier).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.